FISC

Prononciation : fisk
Nature : s. m.

1Le trésor du prince ; les finances de l'État. Les droits du fisc.
La loi contraire au Dieu que je professe Te prive par ma mort du bien que je te laisse En l'acquérant au fisc , ROTROU , St Genest, IV, 4
.... L'ennemi se présentant, Comme il en voulait à l'argent, Sur le mulet du fisc une troupe se jette, Le saisit au frein et l'arrête , LA FONT. , Fab. I, 4
À la mort de François 1er, le fisc recevait 15 730 000 livres, à quinze francs le marc d'argent, et à cent soixante cinq le marc d'or , RAYNAL , Hist. phil. IV, 7
C'est le nom que prend le trésor public, lorsqu'il exerce son action contre le contribuable , J. B. SAY , Épitomé, fisc.
2L'administration du fisc, celle des finances publiques. Les employés du fisc.
Il fut permis à tout le monde de vendre publiquement du sel, et le fisc n'en fut plus le seul marchand , LE P. CATROU , Hist. rom. dans DESFONTAINES
3Ancien synonyme de fief.
Nous voyons que les rois leur donnèrent [aux églises] des grands fiscs, c'est-à-dire de grands fiefs , MONTESQ. , Esp. XXX, 21
Provenç. fisc ; espagn. et ital. fisco ; du lat. fiscus, fisc, proprement panier, et, particulièrement, les paniers dans lesquels les collecteurs d'impôts mettaient l'argent.
On a très bien remarqué dans le dictionnaire encyclopédique, à l'article Confiscation, que le fisc était.... un petit panier de joncs ou d'osier , VOLT. , Dict. phil. Confiscation À Rome, sous l'empire, fiscus signifiait le trésor particulier du prince, par opposition à aerarium, le trésor public.