FIOLE

Prononciation : fi-o-l'
Nature : s. f.

Petit flacon de verre. Petite bouteille à col long et d'un verre très mince, dans laquelle les pharmaciens envoient leurs médecines, leurs potions, etc. Fiole des éléments, nom donné à une fiole contenant de l'eau, du mercure, de l'huile, une dissolution de carbonate de potasse, etc. et destinée à faire voir la superposition, par ordre de densité, des liquides hétérogènes et leur disposition en couches horizontales. Populairement. Vider une fiole, boire une bouteille de vin On écrivait autrefois phiole. XIIIe s.
À ma table servoit l'en devant mes chevaliers, d'une grant phiole de vin et d'une grant phiole d'yaue ; si le temproient si comme il vouloient , JOINV. , 267
XIVe s.
Me donna Godefrois, à le [la] chiere hardie, Dedens une fiole, par grande signourrie, Du sanc nostre Signour une grande partie , Baud. de Seb. VI, 145
Une fiole d'or, à mectre eau rose, assise sur une terrasse, esmaillée de vert et sur ladite terrasse deux loups et ou milieu de ladicte fiole deux mirouers garnis autour de XXIIII perles , DE LABORDE , Émaux, p. 317
Provenç. fiola ; ital. fiala ; du latin phiala ; le grec est rapporté par conjecture au radical piv, boire.