FILTRER

Prononciation : fil-tré
Nature : v. a.

1Faire passer par le filtre. Filtrer une liqueur. 2Dans l'ancienne physiologie, il se dit des organes qui séparent une humeur de la masse du sang.
Cette odeur vient de deux follicules ou vésicules que ces animaux ont auprès de l'anus, et qui filtrent et contiennent une matière onctueuse dont l'odeur est très désagréable dans le putois, le furet, la belette, le blaireau , BUFF. , Quadrup. t. II, p. 250. dans POUGENS
3V. n. Passer à travers un filtre. Ce sirop filtre lentement. Par extension, passer, transsuder comme à travers un filtre. L'eau filtrait de tous côtés. 4Se filtrer, v. réfl. Passer à travers un filtre. L'eau se filtre à travers le charbon. Passer comme à travers un filtre.
Si ces eaux trouvent des terres sablonneuses, elles se filtrent au travers et se perdent , FONTEN. , Couplet.
Il n'y a pas d'apparence que l'eau des fleuves et des rivières s'étendent loin en se filtrant à travers les terres , BUFF. , Hist. nat. 2e disc. Oeuvres, t. I, p. 176
Dans l'ancienne physiologie, subir une élaboration.
La nourriture se filtre dans les chairs ; elle devient chair elle-même , FÉN. , Exist. I, 24
Cette opinion et cette volonté sont l'effet immédiat de la manière dont les esprits animaux se filtrent dans le cervelet et de là dans la moelle allongée , VOLT. , Oreilles, Chesterfield, ch. 7
XVIe s.
Recipiens, materas, terrines à filtrer , PARÉ , t. III, p. 638
Filtre 1.