FILOUTER

Prononciation : fi-lou-té
Nature : v. a.

1Voler en filou. Il m'a filouté ma bourse. Absolument.
S'il [le religieux] quitte son habit pour une cause honteuse, comme pour aller filouter , PASC. , Prov. 6
2Tromper au jeu. Il m'a filouté.
Des coups de bâton qu'on te donna à Auxerre pour avoir filouté mille écus au fils de ce marchand de marée , DANCOURT , la Désol. des joueuses, sc. 13 Familièrement. Filouter quelqu'un de tant, le tromper de tant. Il l'a filouté de vingt francs.
Filou ; bourguig. fillôtai.