filandiere

Prononciation : fi-lan-diê-r'
Nature : s. f.

1Femme dont le métier est de filer (Il est du style archaïque ou badin).
Elle filait et le chanvre et le lin, On la nomma Berthe la filandière , MILLEV. , Charlemagne à Pavie, V Par extension.
Ainsi.... Se plaignait l'araignée autrefois tapissière, Et qui, lors étant filandière, Prétendait enlacer tout insecte volant , LA FONT. , Fabl. X, 7
Il y a des filandières [parmi les oiseaux] qui recueillent la soie sur un chardon , CHATEAUB. , Génie, I, V, 6
2Adj. Les soeurs filandières, les Parques.
Elles filaient si bien que les soeurs filandières Ne faisaient que brouiller au prix de celles-ci , LA FONT. , Fabl. V, 5
On me montra les trois soeurs filandières, Qui font le sort des peuples et des rois , VOLT. , Songe creux.
XVIe s.
Que mauldictes soyez-vous, Filandieres de la vie , DU BELLAY , VII, 39, recto.
De voir ainsi devenu filandier Ce grand Alcid' des monstres le meurdrier , RONS. , 117
Filer, par l'intermédiaire du participe présent. On disait plus anciennement filaresse qui était le féminin de fileur.