FIANCE

Prononciation : fi-an-s'
Nature : s. f.

État de l'âme qui se fie. Terme vieilli. XIIe s.
Ma douce dame, en qui j'ai ma fiance , Couci, XVI
XIIIe s.
En Dieu [il] ot moult grant fiance jusques à la mort , JOINV. , 201
XVe s.
Le roi y print grant fiance , COMM. , II, 5
XVIe s.
De grant fiance grant faillance , LEROUX DE LINCY , Prov. t. II, p. 281
Fiance est mere de despit , LEROUX DE LINCY , ib. p. 300
S'il [le mariage] est bien façonné, c'est une douce societé de vie, pleine de constance, de fiance et d'un nombre infini d'utiles et solides offices , CHARRON , Sagesse, p. 181, dans LACURNE
Le cinquiesme advis que je donne icy à se bien conduire aux affaires est un temperament et mediocrité entre une trop grande fiance et defiance , CHARRON , ib. p. 352
Fier 1 ; prov. fisanza, fiansa ; espagn. fianza ; portug. fiança ; ital. fidansa.