fiancailles

Prononciation : fi-an-sâ-ll', ll mouillées, et non fian-sâ-ye
Nature : s. f. plur.

1Promesse de mariage faite devant le prêtre.
Les fiançailles se firent dans le cabinet du roi, où il ne se trouva guère que les princes et princesses du sang, parce qu'il n'y eut point d'invitation , DUCLOS , Mém. rég. t. VI, p. 20, dans POUGENS
Et va, va, fiançailles Assez souvent ne sont pas épousailles , VOLT. , Droit du seig. II, 4
L'Église a conservé les fiançailles, qui remontent à une grande antiquité , CHATEAUB. , Génie, I, v, 10
2En général, promesse de mariage. XVe s.
La fois premiere est fiançaille, Et la seconde l'espousaille , LA FONTAINE , 593
XVIe s.
Discourir des fiançailles de nos grandes meres [parler de choses surannées] , OUDIN , Cur. fr.
Fiançailles chevauchent en selle, et repentailles en croupe , COTGRAVE ,
Fiancer. On disait aussi fiançage.