FEUILLE

Prononciation : feu-ll', ll mouillées, et non pas feu-ye
Nature : s. f.

1Partie mince et plate et ordinairement verte du végétal, qui naît des tiges et des rameaux.
Les stoïques, qui n'ont pas voulu qu'une feuille d'arbre se remuât sans ordre particulier de la Providence, ni que le sage levât le doigt sans congé de la philosophie , BALZ. , De la cour, 3e disc.
Je tremble et je crains tout, les feuilles de ces bois Me semblent devenir des langues et des voix , DESMARETS , Mirame, II, 5
Vous faites éclater votre puissance contre une feuille que le vent emporte, et vous poursuivez une paille sèche , SACI , Bible, Job, XIII, 25
Le célèbre Hales, dans sa belle statique des végétaux, avait démontré le premier que les feuilles étaient des puissances ménagées par la nature pour élever la séve, et qu'elles étaient les organes de la transpiration sensible et insensible , BONNET , Rech. feuilles, t. v, p. 9, dans POUGENS
On voit par cette légère esquisse de la théorie du mouvement de la séve que les feuilles ont beaucoup de rapport dans leurs usages avec la peau du corps humain , BONNET , Us. des feuilles, 1er mém.
Tombez, tombez, feuilles légères ; Et pour la plus tendre des mères, Cachez quelque temps ce chemin ; Qu'elle ne puisse reconnaître Le funèbre asile où peut-être Son fils reposera demain , MILLEVOYE , Chute des feuilles.
Voilà les feuilles sans séve Qui tombent sur le gazon ; Voilà le vent qui s'élève Et gémit dans le vallon , LAMART. , Harm. II, 1 Feuille composée, celle qui est formée de plusieurs pétioles attachés à un pétiole commun. Feuille simple, celle qui est d'une seule pièce. La chute des feuilles, le temps où les feuilles tombent.
Doux bocage, adieu, je succombe ; Tu m'avertis de mon destin ; De ma mort la feuille qui tombe Est le présage trop certain , MILLEVOYE , Chute des feuilles.
Feuille morte, feuille qui cesse de vivre et se détache des arbres à l'automne.
Toutes les routes étaient couvertes de feuilles mortes que le vent y avait apportées , STAËL , Corinne, XIX, 5
Une robe feuille-morte, voy. FEUILLE-MORTE. Vin, bois de deux, de trois feuilles, vin, bois de deux, de trois années ; ainsi dits parce qu'il faut une année pour le renouvellement des feuilles. Trembler comme la feuille, avoir une grande peur.
Le président de Mesmes, que l'on chargeait d'opprobres sur la signature du cardinal Mazarin, tremblait comme la feuille , RETZ , II, 334
Feuilles de chêne, celles sur lesquelles la sibylle de Cumes écrivait ses oracles et que le vent dispersait.
Si je ne me trompe, j'ai reconnu dans votre dernière quelques lignes de la meilleure main du monde, et je les ai reçues avec la même vénération que l'on recueillait les feuilles où la sibylle écrivait ses oracles , VOIT. , Lett. 30
Fig. Feuilles de chêne, choses qui se dispersent, se perdent facilement, choses de peu de valeur.
[La sibylle] Qui, possédant pour tout trésor Des recettes d'énergumène, Prend du Troyen le rameau d'or, Et lui rend des feuilles de chêne , VOLT. , Épit. XIX.
La plus grande partie du prix de ces aliénations, n'étant pas encore payée, fut remboursée en billets de banque qui devinrent, comme il arrive et arrivera toujours aux effets royaux, des feuilles de chêne , DUCLOS , Mém. Oeuvres, t. X, p. 30, dans POUGENS
Tant mieux ; sans cela, une feuille de chêne et cet écrit seraient tout un , DIDER. , Mémoires, Est-il bon ? est-il méchant ? III, 13
Faire voir les feuilles à l'envers, locution libre qui signifie obtenir les faveurs d'une femme sous un bois. Feuille de vigne, figure d'une feuille de vigne par laquelle les sculpteurs cachent les parties naturelles dans les statues. Fig. et familièrement. Il y a dans ces propos, dans ces contes, des choses qui auraient besoin de la feuille de vigne.
2Les pétales, les pièces qui forment la corolle de certaines fleurs. Une feuille de rose. En botanique, on dit toujours pétale. 3Ornements qui imitent des feuilles. Une broderie en feuilles d'olivier. Feuille coupée, feuille en broderie figurant une rainure au milieu de la feuille. Feuilles à dos, feuilles représentées à demi pliées dans un ouvrage de broderie. Terme d'architecture. Feuilles d'acanthe, ou de persil, ou d'olivier et d'autres arbres, ornements de chapiteaux ; les unes sont découpées, d'autres refendues ; celles dont les bords sont découpés se nomment feuilles de refend. Feuilles d'angles, feuilles sculptées aux coins des cadres et des plafonds. 4Par analogie, matière étendue, plate et mince. Feuille de carton. Feuille de tôle, de fer-blanc. De l'acajou en feuilles. Lame de bois mince pour plaquer les ouvrages d'ébénisterie. Verre destiné à vitrer les appartements, à couvrir les estampes. Grande demi-feuille, planche de cuivre d'environ 12 pouces de long sur 9 de large avec 1 ligne d'épaisseur. Terme de menuiserie. Assemblage qui fait partie d'une fermeture de boutique, ou des contrevents d'une croisée. Dans le même langage on dit : une feuille de parquet. Feuille de batterie, plaque mince d'acier qui garnit la face de la batterie d'une platine d'arme à feu. Terme de joaillier. Petite lame de métal qu'on met sous les pierres précieuses pour les faire ressortir. Terme de marine. Feuilles de panneau, les deux parties du panneau qui ferment l'écoutille, quand ce panneau n'est pas d'une seule pièce. 5Partie mince qui se détache par couches d'un tout. Cette ardoise se détache par feuilles. Une feuille de talc.
Chaque marée montante apporte et répand sur tout le rivage un limon impalpable, qui ajoute une nouvelle feuille aux anciennes, d'où résulte, par la succession des temps, un schiste tendre et feuilleté , BUFF. , Not. just. Ép. nat. Oeuvres, t. XIII, p. 244, dans POUGENS. Partie morte qui se détache par plaques d'un os, d'un tendon. Ce terme est présentement inusité en chirurgie.
6Or, argent battu et très mince. Une feuille d'or. Une feuille d'argent.
Les feuilles de l'or battu laissent non-seulement passer de la lumière par leurs gerçures accidentelles, mais à travers leurs pores ; et Boyle a noté que cette lumière qui traverse l'or est bleue , BUFF. , Min. t. IV, p. 240, dans POUGENS Feuille d'étain, mince lame d'étain qui retient la couche de vif-argent appliquée derrière une glace.
7Chaque partie d'un paravent qui se replie. Un paravent de six feuilles. 8Morceau de papier d'une certaine grandeur, coupé carrément et qui se plie en deux parties dites feuillets. Il y a 25 feuilles dans une main de papier. Une feuille blanche. Une feuille écrite. On dit de la même façon feuille de vélin, feuille de parchemin. En feuilles, s'est dit d'écrits qui se colportaient manuscrits.
Un ouvrage satirique, ou qui contient des faits, qui est donné en feuilles sous le manteau, aux conditions d'être rendu de même, s'il est médiocre, passe pour merveilleux ; l'impression est l'écueil , LA BRUY. , I
Aujourd'hui on dit qu'un livre est en feuilles, quand il n'est pas encore broché. Feuille, feuille de papier préparée par les éventaillistes pour recevoir une peinture ou d'autres ornements.
9Terme d'imprimerie. Nombre de pages déterminé suivant la différence de format. Feuille in-quarto, celle qui a huit pages ; feuille in-octavo, celle qui en a seize ; feuille in-douze, celle qui en a vingt-quatre ; feuille in-seize, celle qui en a trente-deux ; feuille in-dix-huit, celle qui en a trente-six. Demi-feuille.
Je prends le parti, monseigneur, de vous envoyer quelques feuilles de la nouvelle édition du Siècle de Louis XIV, avant qu'elle soit achevée , VOLT. , Lett. Richelieu, 26 sept. 1768 Feuille de mise en train, une des premières feuilles que l'on tire, pour s'assurer de la marge, du registre, de la pointure, etc. Feuille en train, feuille tirée après vérification. Feuilles en blanc, celles qui sortent de la presse, et qui ne sont imprimées que d'un côté. Les bonnes feuilles, les feuilles tirées sur le papier autre que le papier d'épreuves et qui doivent former le livre. Spécialement, bonnes feuilles, feuilles qu'après tirage l'imprimerie envoie à l'auteur et à l'éditeur. Feuille d'épreuve, ou, simplement, épreuve, voy. ÉPREUVE.
10Journal, gazette. Une feuille périodique. La feuille du département. Les feuilles du soir. 11Feuille volante, feuille détachée imprimée ou écrite.
Ton fils court, indigné d'horreurs si révoltantes, Déchirer sur les murs ces feuilles diffamantes , LEMIERRE , Barnevelt, IV, 2 Par extension. Feuilles volantes, petits écrits, journaux, brochures.
Quelle pitié de quitter Virgile et Racine pour les feuilles volantes de nos jours ! , VOLT. , Lett. Mme Denis, 20 mars 1751
Les feuilles volantes sont la perte de la littérature , VOLT. , Lett. Champfort, janv. 1764
Le Français léger ne fait cas que des lourds volumes ; le gros Anglais veut mettre tout en feuilles volantes , P. L. COUR. , Pamphl. des pamphl.
12Ancien terme de collége. Feuille, feuille imprimée de l'auteur qu'on expliquait aux écoliers et sur laquelle ils pouvaient écrire entre les lignes ou à la marge. 13Nom de certains cahiers volants sur lesquels on écrit tous les jours le courant d'affaires soit publiques soit privées. La feuille d'audience doit énoncer les noms et qualités des juges qui siégent à chaque audience. Se dit, chez les messagers et les voituriers, de l'extrait ou duplicata des registres. Décharger la feuille, inscrire la décharge au bas de chacun des articles remis au destinataire. Feuille de route, indication des étapes d'une troupe. Il se dit aussi d'un écrit semblable délivré à un militaire qui voyage isolément.
Je vous transmets ci-joint la feuille de route qui m'a été délivrée à Marseille , P. L. COUR. , Lett. I, 46
Feuille de présence, celle que signent les membres d'une société ou les employés d'un bureau, d'une administration, pour constater leur présence.
14Feuille des bénéfices, celle où l'on inscrit les bénéfices vacants et les bénéfices que l'on confère.
Il [le roi] m'ordonna de vous demander son nom [d'un ecclésiastique], qu'il a oublié, et ce que vous savez de sa conduite, parce que la feuille n'est point encore signée , MAINTENON , Lett. au card. de Noailles, 14 avr. 1702
Lui [M. de Beauvillier] et M. de Chevreuse auraient voulu leur ôter [aux jésuites] la feuille et le confessionnal des rois , SAINT-SIMON , 365, 77
15Terme de serrurier. Feuille de sauge, nom de certaines pièces qui font partie d'une serrure. Terme de chirurgie. Feuille de myrte, instrument fait en manière de petite spatule, et qui sert à nettoyer le bord des plaies et des ulcères. Terme d'anatomie. Feuille de figuier, nom donné, par assimilation, aux sillons profonds que présente la face cérébrale des os pariétaux. Terme d'orfévre. Le bout du manche de la cuillère et de la fourchette, sur lequel on met les armes de la personne. 16Feuille orientale, nom donné quelquefois au sené. Terme de zoologie. Feuille de chêne, lépidoptère nocturne. Feuille ambulante, genre d'orthoptères. Terme de pêche. On nomme ainsi du petit poisson d'étang, plus petit que l'alevin et qui est grand comme une feuille de saule. Terme de boucherie. Feuille de foie, un des lobes du foie d'un boeuf, d'un veau, d'un porc, etc. 17Terme de blason. Feuilles de scie, bandes denchées d'un seul côté, en manière de lames de scie. Qui a peur des feuilles ne doit point aller au bois, n'aille au bois qui a peur des feuilles, c'est-à-dire il ne faut pas s'engager en des choses qu'on redoute. XIIe s.
Au duc [ils] mandent par grant orguil, Qu'en autre sen torne or le fuil ; Car bien sache certainement, Ne li serunt obedient , BENOÎT , II, 8462
Quant li estés et la douce saisons Font foille et flor et les prés raverdir , Couci, XII
XIIIe s.
Un moncelet [elle] a fait de feuilles d'olivier , Berte, XXXVIII
Tout ce ne prise Berte la feuille d'une mente , ib. CXI
Et Renart aqueult à ses paumes Plus menu ces fuels à torner Que vos nes puissiez or conter , Ren. 21305
Tos les arbres qui naissent en Inde ne sont onques sanz fuelles , BRUN. LATINI , Trés. p. 160
XVe s.
Fut ordonné que quand le roi seroit entré à Paris, que on osteroit les feuilles des quatre portes principales de Paris hors des gonds, et seroient les portes nuit et jour ouvertes , FROISS. , II, II, 205
Je suis le plus paoreus de touz, Je n'ay membre qui ne me deuille ; Mon cuer tranble plus que une fueille , la Passion de J. C.
XVIe s.
Les fleurs depliant leurs tendres feuillettes à la venue du matin , YVER , p. 523
Dès le premier rang je ne vis que des croquans, qui portoyent morions dorés d'or de feuille , D'AUB. , Conf. II, 6
Ces raisons, mises en parangon des autres, soudainement perdirent leur feuille et couleur, comme si pour effacer pierres faulses on eut mis en jeu de fines et orientales , M. DU BELLAY , 503
Vin de trois feuilles , DES ACCORDS , Bigarr. entends-trois.
Picard, fuelle ; wallon, foie ; provenç. folh, fuoill, fuelh, fueilh, s. m., et folha, foilla, fuelha, s. f. ; catal. full ; espagn. folio, s. m. et hoja, s. f. ; portug. folha ; ital. foglia ; du latin folium. FEUILLE. Ajoutez : 18Terme de forestier. Feuille, la pousse des feuilles.
Dans un taillis, quand même toute une feuille serait mangée [par les insectes], la feuille d'août réparera une partie du mal , VERNIER , le Temps, 4 juill. 1876, feuilleton, 1re page, 4e col.
19Nom des lames de scie.
La feuille de boucher, non emmanchée : je la vends au prix de 450 fr. les 100 kil. nets , Enquête, Traité de comm. avec l'Angleterre, t. I, p. 688