FAUX-FUYANT

Prononciation : fô-fui-ian
Nature : s. m.

1Chemin détourné, voie par laquelle on peut s'en aller sans être vu. 2Terme de chasse. Petit sentier dans les bois pour les gens de pied. 3Fig. Défaite, échappatoire.
Ce subtil faux-fuyant mérite qu'on le loue , MOL. , Femm. sav. I, 4
Ce lui serait trop d'affaire de chercher des faux-fuyants à tous les mauvais pas où il s'engage , BOSSUET , Avert. 6
Faux-fuyants pour éluder, détours pour donner le change, bons mots pour déconcerter le sérieux par la plaisanterie , MARMONTEL , Mém. XI Il se dit quelquefois pour côté caché par où l'argent s'écoule.
Voir quels étaient les faux-fuyants de la dépense, et en réformer les abus , MARMONTEL , Mém. XI
XVIe s.
La principale chose que doit apprendre un chien pour bien se rabattre, c'est de ne laisser passer ni couler faux fuyants ny nulles sentes, sans y mettre le nez , CHARLES IX , De la chasse, p. 124, dans LACURNE
Faux, et fuyant.