FAUSSEMENT

Prononciation : fô-se-man
Nature : adv.

Contre la vérité.
Et faisant faussement parler les immortels , ROTR. , Antigone, V, 5
Cher ami, si mon père un jour désabusé Plaint le malheur d'un fils faussement accusé , RAC. , Phèdre, V, 6
XIIIe s.
[La vieille] Qui tel dame trahit faussement [perfidement] en recoite , Berte, CXXXVI
XVe s.
[Les Flamands de Gand] respondirent qu'ils fuyoient comme gens trahis faussement et deconfits du comte de Flandre et de ceux de Bruges , FROISS. , II, II, 87
Fausse, et le suffixe ment ; provenç. falsamen ; espagn. et ital. falsamente.