FAUCILLE

Prononciation : fô-si-ll', ll mouillées, et non fô-si-y'
Nature : s. f.

1Instrument qui consiste en une lame d'acier courbée en demi-cercle, dentelée et fixée à une poignée de bois, et qui sert à couper les tiges des plantes céréales pour la récolte des grains.
La moisson de nos champs lassera nos faucilles , MALH. , II, 1
Ces blés sont mûrs, dit-il, allez chez nos amis Les prier que chacun apportant sa faucille.... , LA FONT. , Fabl. IV, 22
Les blés.... touffus.... Du joyeux moissonneur attendent la faucille , A. CHÉN. , Idylles, la Liberté Fig. Mettre la faucille dans la moisson d'autrui, empiéter sur les fonctions, le métier d'autrui.
Ne portez plus la faucille Au champ qu'un autre a semé , BÉRANG. , Ménétr.
Populairement. On dit d'une chose tortue qu'elle est droite comme une faucille. On dit de quelqu'un qui fait une mauvaise action, qu'il va en paradis droit comme une faucille.
2Nom de plusieurs poissons, tels que le spare, le cyprin, le salmone. 3Terme d'astronomie. Constellation placée à la droite du Bouvier. 4Terme de pêche. Instrument pour tirer les poissons du sable. XIIIe s.
Que chil qui i soient pour vendre, un denier en doivent par an de cascune faucille , TAILLIAR , Recueil, p. 79
Il mist sa faucille en autrui blé , Livre de jost. p. 42
XVe s.
Mais on attent dissimulation Qui leur fera droit comme une faucille , E. DESCH. , Poésies mss. f° 17
XVIe s.
Il entreprit le degast du païs, sur tout le bruslement des bleds aux saisons de la faucille , D'AUB. , Hist. II, 311
Diminutif de faux, s. f. ; provenç. faucilha ; catal. falsilla ; portug. foucinha ; ital. falcinola. FAUCILLE. Ajoutez : 5Sorte de papillon, bombyx falcataria ou falcula. Faucilles se dit aussi d'une petite classe de bombyx semblables à des arpenteuses, dont les ailes supérieures se terminent en forme de faucille. 6Nom, aux Antilles, de la phocène commune.