fatalite

Prononciation : fa-ta-li-té
Nature : s. f.

1Enchaînement des choses fatales, de ce qui est réglé par le destin.
Mais il [un songe] passe dans Rome avec autorité Pour fidèle miroir de la fatalité , CORN. , Poly. I, 3
Mais comme il est, seigneur, de la fatalité Que l'aigreur soit mêlée à la félicité , CORN. , Pomp. v, 5
Il faut encore qu'il [Alexandre] se trouve dans tous nos panégyriques ; et il semble par une espèce de fatalité glorieuse à ce conquérant qu'aucun prince ne puisse recevoir de louanges qu'il ne les partage , BOSSUET , Louis de Bourb.
Ces péchés des autres, par une fatalité inévitable, sont devenus vos propres péchés , BOURDAL. , Sur le scandale, 1er avent, p. 114
Fallut-il excuser les égarements de son coeur sur la fatalité de l'âge ? , MASS. , Or. fun. Villars.
Le dogme de la prédestination absolue et de la fatalité qui semble aujourd'hui caractériser le mahométanisme, était l'opinion de toute l'antiquité , VOLT. , Moeurs, 7
Si quelque chose justifie ceux qui croient une fatalité à laquelle rien ne peut se soustraire, c'est cette suite continuelle de malheurs qui a poursuivi la maison de Stuart pendant plus de trois cents années , VOLT. , Louis XIV, 15
Je me livre à ma destinée, et je me jette, la tête la première, dans l'abîme de la fatalité qui nous conduit tous , VOLT. , Lett. d'Argental, 28 août 1750
Cette fatalité n'est autre que vous-même , LA CHAUSSÉE , Mélanide, III, 4
Devant Dieu caché dans sa fatalité Notre seule science est notre humilité , LAMART. , Joc. VI, 233
2Dans la philosophie moderne, la nécessité qui résulte de la nature des choses.
Avec le monde a commencé une guerre qui doit finir avec le monde, et pas avant : celle de l'homme contre la nature, de l'esprit contre la matière, de la liberté contre la fatalité , MICHELET , Introd. à l'hist. universelle, p. 9
3Circonstances malheureuses.
Que la fatalité des plus pressants malheurs Ne m'aurait pu réduire à suivre des voleurs , CORN. , Oedipe, III, 5
Je n'ai imputé la mort du vertueux Calas et la condamnation de la famille entière des Sirven qu'aux cris d'une populace fanatique, à la rage qu'eut le capitoul David de signaler son faux zèle, à la fatalité des circonstances , VOLT. , Polit. et législ. Lett. à M. Élie de Beaumont
Il est des fatalités qui nous entraînent malgré nous , J. J. ROUSS. , Hél. I, 57
Je ne sais, mon cher maître, par quelle fatalité je n'ai reçu que depuis deux jours votre lettre du 19 octobre , D'ALEMB. , Lett. à Voltaire, 18 nov. 1771
Lat. fatalitatem, de fatalis, fatal. FATALITÉ. Ajoutez : - HIST. XVIe s.
Le vouloir toutefois ou la necessité Changent souvent le cours de la fatalité , DU BELLAY , IV, 72, recto.