FANFARONNADE

Prononciation : fan-fa-ro-na-d'
Nature : s. f.

Acte, parole de fanfaron.
Vous voyez comme la fanfaronnade de ces deux volontaires [ils avaient été à un assaut contre l'ordre] a été punie [ils furent mis dans un fort] ; il vaut mieux être sage , SÉV. , 29 oct. 1688
Quoi, vous doutez, dit-il, qu'avec mes huit mille braves Suédois, je ne passe sur le corps à quatre-vingt mille Moscovites ? Un moment après, craignant qu'il n'y eût un peu de fanfaronnade dans les paroles.... , VOLT. , Charles XII, 2
Il y a là une fanfaronnade d'érudition orientale qui pourra vous effrayer , VOLT. , Lett. Mme du Deffant, mars 1765
Espagn. fanfaronner. La finale ade indique une origine espagnole. Des dictionnaires citent d'Aubigné pour fanfaronnade ; mais, dans le passage indiqué, la nouvelle édition (p. 73, 1854, éd. LALANNE) porte vanité.