familiarite

Prononciation : fa-mi-li-a-ri-té
Nature : s. f.

1Grande intimité.
Il s'est approché des grands, et a été reçu en leur familiarité , BALZ. , 2e hist.
Tu as donc familiarité avec le prince ? , MOL. , Princ. d'Él. III, 3
Dieu s'émeut plus sensiblement sur les pécheurs convertis, qui sont sa nouvelle conquête ; mais il réserve une plus douce familiarité aux justes, qui sont ses anciens et perpétuels amis , BOSSUET , Marie-Thér.
Polybe, que son étroite familiarité avec les Romains faisait entrer si avant dans le secret des affaires , BOSSUET , Hist. III, 6
Aussi la rougeur lui monterait-elle au visage, s'il était malheureusement surpris dans la moindre familiarité avec quelqu'un qui n'est ni opulent, ni puissant, ni ami d'un ministre, ni son domestique, ni son allié , LA BRUY. , IX.
Pour admettre les honnêtes gens dans sa familiarité , FÉN. , Tél. II
Si le duc de Duras m'honorait de sa bonté et de sa familiarité comme vous le prétendez.... , VOLT. , Lett. Richelieu, 25 mai 1772
Rassuré bientôt par la manière libre et douce dont le roi lui parlait, il reprit avec lui sa familiarité ordinaire, et tous deux s'entretinrent en riant du combat de Bender , VOLT. , Charles XII, 7 Par extension.
Cette familiarité, pour ainsi dire, des sacrés mystères ne faisait que la rendre plus respectueuse et plus circonspecte ; et l'usage fréquent qu'elle en faisait ne diminuait pas sa ferveur , FLÉCH. , Marie-Thèr.
Les sciences, en faveur desquelles il s'abaissait au rang de simple particulier, doivent l'élever en récompense au rang des Auguste et des Charlemagne, qui leur ont accordé aussi leur familiarité , FONTENELLE , Czar Pierre.
2Manière libre et familière.
Il en est des rois comme des femmes, pour lesquelles la familiarité a toujours quelque fâcheuse conséquence , DIDER. , Claude et Nér. I, § 34 Ton familier.
Si la Sophonisbe de Mairet n'avait pas été infectée d'une familiarité comique, souvent poussée jusqu'à la bassesse, elle se serait soutenue au théâtre , VOLT. , Lett. Richelieu, 5 juill. 1773
C'est par son excellente manière de raisonner qu'il [Bayle] est surtout recommandable, non par sa manière d'écrire, trop souvent diffuse, lâche, incorrecte, et d'une familiarité qui tombe quelquefois dans la bassesse , VOLT. , Louis XIV, Écrivains, Bayle.
Au plur. Choses familières, traits familiers.
Ces jeux de l'imagination, ces finesses, ces tours, ces traits saillants, ces gaietés, ces petites sentences coupées, ces familiarités ingénieuses, qu'on prodigue aujourd'hui, ne conviennent qu'aux petits ouvrages de pur agrément , VOLT. , Dict. phil. Esprit.
L'éloquent Bossuet voulait bien rayer quelques familiarités échappées à son génie vaste, impétueux et facile , VOLT. , Temp. du goût.
3Au plur. Manières libres et inconvenantes. Prendre, se permettre des familiarités avec quelqu'un.
J'étais familier avec la première, sans avoir de familiarités ; au contraire j'étais aussi tremblant qu'agité devant la seconde, même au fort des plus grandes familiarités , J. J. ROUSS. , Conf. I
Ils ne passeraient pas tout d'un coup aux dernières familiarités , J. J. ROUSS. , Ém. I Avoir des familiarités avec une femme, en obtenir des faveurs.
4Nom donné à des associations religieuses qui existaient autrefois en Franche-Comté. Familiarité engendre mépris. XIIIe s.
Ne saiez pas familiez à toz, mes aiez quenoissence [connaissance] à toz ; quar po avient que de grant familiarité ne vogne peril de juridiction , Liv. de just. 71
On doit moult regarder s'il avoit entre noz [nous] deus sanblant d'amor.... et s'on voit familiarité, il ne doit pas estre oïs de le [la] porsuite du larrecin contre mi , BEAUMANOIR , XXXI, 13
XIVe s.
La familiarité des dames que elle sot pourchacier , BERCHEURE , f° 20, verso
Comme l'on dit que trop grant familiarité engendre mesprisement, aussi fait trop grant humilité , Ménagier, I, 9
Pour la familiarité que j'avoie avec luy ou qu'il povoit avoir en moy , ib. I, 3
XVe s.
[Monseigneur le comte de Blois] me bailla ses lettres de familiarité adressans au comte de Foix [lettres attestant qu Froissart était de la familiarité du comte de Blois] , FROISS. , II, III, 1
Provenç. familiaritat ; espagn. familiaridad ; ital. familiarità ; du lat. familiaritatem, de familiaris, familier.