FALOT, OTE

Prononciation : fa-lo, lo-t'
Nature : adj.

Plaisant, drôle, grotesque. Conte falot. Aventure falote.
Là, par quelque chanson falote, Nous célébrerons la vertu Qu'on tire de ce bois tortu [la vigne] , ST-AMAND , dans RICHELET
Sans ce trait falot Un homme l'emmenait, qui s'est trouvé fort sot , MOL. , l'Ét. II, 14
Un bon couplet chez ce peuple falot [le Français] De tout mérite est l'infaillible lot , VOLT. , Ép. XXX
Payant tribut à l'attribut De sa gaîté falote [de Mo mus] , BÉRANG. , Marotte. Substantivement. Il fait le falot.
XVIe s.
Cy dessous gist et loge en serre Ce très gentil fallot Jan Serre , MAROT , p. 421, dans LACURNE
Ce vieux cynique [Diogène] estoit un vray falot , GARASSE , Recherche des recherches, p. IX, dans LACURNE
Ital. falotico, capricieux. Origine fort incertaine. Il est possible que cet adjectif soit le même que falot 1, l'individu gai, un peu fou, capricieux, ayant été comparé à quelque chose qui vacille comme la lumière d'un falot, d'une lanterne portée à la main. L'espagn. faroson, homme effronté, farota, femme dévergondée, appartient-il à falot, à falotico ? 2. FALOT, OTTE., - ÉTYM. Ajoutez : On peut mettre aussi en regard le bas-breton fal, fou, falgoet, bois du fou.