FAISCEAU

Prononciation : fè-sô
Nature : s. m.

1Assemblage de choses longues, liées ensemble. Un faisceau de piques, de flèches.
Voyez si vous romprez ces dards liés ensemble.... Tous perdirent leur temps, le faisceau résista , LA FONT. , Fabl. IV, 18 Fig.
Les immolant tous trois à ses voeux politiques De faire un seul faisceau des tiges monarchiques , LEMERC. , Frédégonde et Br. IV, 1
En parlant de personnes bien unies. Former un faisceau.
2Au plur. Verges liées avec une hache qui les surmontait ; c'était chez les Romains le symbole de la puissance ; les faisceaux étaient portés par les licteurs ; les verges servaient à frapper les condamnés, et la hache à leur couper la tête. Les consuls avaient douze faisceaux ; le dictateur en avait vingt-quatre, le proconsul et le préteur n'en avaient que six.
Néron devant sa mère a permis le premier Qu'on portât des faisceaux couronnés de laurier , RAC. , Brit. I, 1 Prendre les faisceaux, être élevé à la dignité consulaire. Déposer, rendre les faisceaux, se démettre de l'autorité consulaire ou dictatoriale.
Sylla marche en public sans faisceaux et sans haches , CORN. , Sertor. v, 2
3Toute espèce d'assemblage que l'on compare à un faisceau.
L'Islande est peut-être la contrée de l'univers où il y en a le plus [de sources chaudes], parce que cette île n'est, pour ainsi dire, qu'un faisceau de volcans , BUFF. , Min. t. III, p. 187, dans POUGENS Terme de physique. Faisceau aimanté, réunion méthodique d'aimants naturels ou artificiels, accolés de manière que les pôles semblables soient réunis et puissent se renforcer mutuellement. Faisceau lumineux, assemblage de rayons de lumière partant du même point, se dirigeant dans l'espace en divergeant, et formant un cône lumineux. Plusieurs pinceaux constituent un faisceau. Terme d'anatomie. Groupe régulier de fibres. Faisceau fibreux. Faisceau musculaire. Faisceau nerveux. Terme d'architecture. Colonne en faisceau, colonne formée d'un assemblage de petites colonnes.
4Terme militaire. Piquet dans un camp, où sont maintenus les drapeaux et les étendards. Assemblage de fusils qu'on forme en engageant les baïonnettes les unes dans les autres. Mettre les fusils en faisceaux. Rompre les faisceaux. Il se dit aussi d'une espèce de piquet autour duquel on range les fusils. Courir au faisceau dans une alerte. 5Terme des ardoisières. Ardoises irrégulières par leur forme et leur épaisseur. XIIIe s.
Quatre vingt milliers de reime [branches] et soixante neuf milliers de faisseaux , DU CANGE , Constantinople, Chartes, p. 26
XVe s.
Comme le suppliant eust marchandé de coupper et abattre certaine quantité de bois et en faire des fagos et faschiel , DU CANGE , fascia.

Longueur de faisceaux, c'est trois pieds et demy , Coust. gén. t. I, p. 814
Bas-lat. fascellus, diminutif du lat. fascis, faix. FAISCEAU. - ÉTYM. Ajoutez :
L'Aunis a le simple faisces, branchages de 6 à 7 mètres de longueur qui sont employés pour entrelacer les pieux des bouchots , Gloss. aunisien, p. 105