FACTIEUX, EUSE

Prononciation : fa-ksi-eû, eû-z'
Nature : adj.

1Qui excite du trouble dans l'État.
Toi-même, Ptolomée, âme basse et parjure, Prince digne d'un peuple et lâche et factieux, Tu te vois rétablir au rang de tes aïeux , BRÉBEUF , Pharsale, V
Il ne faut point s'étonner s'ils perdirent le respect de la majesté des lois ni s'ils devinrent factieux, rebelles et opiniâtres ; on énerve la religion quand on la change, et on lui ôte un certain poids qui seul est capable de tenir les peuples , BOSSUET , Reine d'Anglet.
Si mon Dictionnaire eût eu l'entrée libre en France, mes ennemis de ce pays-ci, gens factieux et adroits à empoisonner les choses, eussent inféré de là que mon livre ne disait rien en faveur des protestants ni contre la France , BAYLE , Lett. à M***, 13 mai 1697 Substantivement. Celui qui fait partie d'une faction, qui a un esprit de désordre.
Joad de temps en temps le montre aux factieux , RAC. , Athal. III, 3
Eh quoi ! tout factieux qui pense avec courage Doit donner aux mortels un nouvel esclavage , VOLT. , Fanat. II, 5
2Qui est en proie aux factions.
Penses-tu qu'un vrai zèle, en ces temps factieux, Les pressât d'embrasser les intérêts des cieux ? , LEMIERRE , Barnevelt, I, 5 Qui a le caractère de la faction.
Je n'ai point consolé ses revers [de J. J. Rousseau], idolâtré sa gloire présente et factieuse, dit-on , VILLEMAIN , Littér. Tabl. du 18e siècle, 2e partie, 2e leçon.
XVe s.
Saillirent aux champs pour prendre et mettre à mort les factieux , LEFÈVRE DE ST-RÉMY , dans le Dict. de DOCHEZ.
Lat. factiosus, proprement qui fait beaucoup, entreprenant, et par suite factieux, de facere, faire.