FACTEUR

Prononciation : fa-kteur
Nature : s. m.

1Celui qui fait, sens ancien et propre qui n'est plus usité. 2Celui qui fabrique des instruments de musique. Facteur de pianos.
On a un vieux clavecin ; Émile l'accorde ; il est facteur , J. J. ROUSS. , Ém. V
3Terme de mathématique. Les facteurs du produit, et, simplement, les facteurs, le multiplicande et le multiplicateur. Par extension, ce nom s'applique à tout nombre qui est multiplié ou qui multiplie. 2 est trois fois facteur dans 8. Fig. Chacun des éléments qui concourent à un résultat. Le travail et le capital sont les deux facteurs de la richesse publique. 4Terme de commerce. Celui qui est chargé d'un négoce pour le compte d'un autre.
[Le buisson, le canard et la chauve-souris] Ils avaient des comptoirs, des facteurs, des agents Non moins soigneux qu'intelligents , LA FONT. , Fables, XII, 7
Rupelmonde, après avoir travaillé de sa main aux forges de la véritable dame de Rupelmonde, en était devenu facteur, puis maître , SAINT-SIMON , 145, 110
Jacques Coeur avait trois cents facteurs en Italie et dans le Levant , VOLT. , Moeurs, 80
Réduit à la pauvreté, un de ses oncles [de Mahomet] le donna pour facteur à une veuve nommée Cadige, qui faisait en Syrie un négoce considérable , VOLT. , ib. 6
Comme ils [les Hollandais] étaient les facteurs de l'univers, ils vendaient l'esprit des autres nations ainsi que leurs denrées , VOLT. , Princ. de Babyl. 7
Je n'aime point qu'un même peuple soit en même temps le dominateur et le facteur de l'univers , MONTESQ. , Esp. XX, 4
5Employé chargé de distribuer les lettres envoyées par la poste. Le facteur n'a pas apporté de lettre. Factrice, se dit d'une femme qui fait le même service que le facteur. Notre directrice des postes cherche une nouvelle factrice. 6Employé dans une entreprise de transport, qui charge et décharge, porte les objets transportés à leur destination. Un facteur de chemin de fer. Le facteur de la diligence. 7Au féminin, factrice, nom qu'on donne aux femmes qui, dans les magasins, sont chargées de servir les acheteurs. C'est une factrice très capable. 8Celui qui, préposé par le gouvernement dans les marchés publics, vend les denrées aux enchères et en gros. Les facteurs de la halle. Il se dit aussi au féminin. Madame une telle, factrice à la halle. 9Facteur-couvoir, sorte de caléfacteur pour faire couver les oeufs. XIIe s.
[Dieu] Reis des anges, faitres del mund, Pere des choses qui i sunt , BENOÎT , II, 4
XIVe s.
Avec aucuns, ses facteurs [agents], qui opprimoient le peuple , ORESME , Thèse de MEUNIER.
XVe s.
Marchandises dont ils sont grands facteurs entre les Sarrasins , FROISS. , III, IV, 58
Car, quant les yeulx, qui sont facteurs du eueur, Voyent plaisir à bon marchié en vente, Qui les tendroit [tiendrait] d'achater leur bonheur ? , CH. D'ORL. , Rondeau.
Et vous aussi bouter hors et eloigner de vous les complices, faiteurs et favorisants dudit duc de Bourgogne , MONSTREL. , I, 75
Jacques Cueur avoit plusieurs clercs et facteurs sous lui, qui se mesloient desdites marchandises par tous les pays et royaumes chretiens , MATH. DE COUCY , Hist. de Charles VII, p. 691, dans LACURNE.
XVIe s.
Oh vous facteurs [poëtes] parlans beau comme un ange, D'honneur et loz donnez un million Au roy Loys , J. MAROT , v, 136
Les facteurs de la loi [ceux qui l'observent] seront justifiez, non pas les auditeurs , CALV. , Instit. 644
Il desire chercher la vraie felicité et le facteur et source d'icelle , MARG. , Nouv. XIX.
Provenç. factor, faitor, créateur, facteur ; espagn. factor ; ital. fattore ; du lat. factorem, faiseur, celui qui fait quelque chose ; d'où le sens ancien de créateur et le sens particulier d'homme d'affaires. L'ancien français faitre est le nominatif du latin fáctor, avec l'accent sur fac ; facteur est le régime de factórem, avec l'accent sur to. Il y avait aussi dans l'ancienne langue faisere au nominatif, faiteor au régime ; celui-là vient du latin fictif factator.