fetide

Prononciation : fé-ti-d'
Nature : adj.

Qui a une odeur très désagréable et qui fait soulever le coeur. Une vapeur fétide. On dit aussi odeur fétide. Fig.
On vit dans ce chaos fétide [de la révolution] Naître de l'hydre régicide, Un despote.... , V. HUGO , Odes, I, 11
Ce n'est pas même un juif ! c'est un païen immonde, Un renégat, l'opprobre et le rebut du monde, Un fétide apostat.... , V. HUGO , Crép. 10
XVe s.
Que c'estoit peu de chose et orde et fetide de notre fragilité , Paroles d'Agnès Sorel mourante, dans VALLET DE VIRIVILLE, Hist. de Charles VII, t. III, p. 185
XVIe s.
Si la boue qui sort d'un ulcere est noirastre et foetide, demonstre corruption d'os , PARÉ , Introd. 23
Provenç. fet, feit ; espagn. et ital. fetido ; du lat. foetidus. Si on trouvait ce mot dans l'ancien français, il serait, comme dans le provençal, sous la forme de fet, à cause de la place de l'accent dans foetidus sur la première syllabe. Foetidus, de foeteo, tient au verbe grec traduit par pourrir, sanscrit puj ( le u s'écrit avec un accent long).