feerie

Prononciation : fé-rie
Nature : s. f.

1L'art ou la puissance des fées.
De l'antique féerie on raconte une histoire , ST-LAMBERT , Saisons, Hiver.
2Merveilleux où figurent les fées, les génies.
La vraie religion a le mérite d'avoir créé parmi nous l'âge de la féerie et des enchantements , CHATEAUB. , Génie, IV, V, 1 Pièce de théâtre où paraissent des personnages doués d'une puissance surnaturelle, comme les fées, les démons, les enchanteurs, etc. et qui donnent lieu d'exécuter devant les spectateurs des prodiges de magnificence dans les décorations, les costumes, les changements à vue, etc. Les sept châteaux du diable sont une féerie magnifique. Fig. C'est une féerie, une vraie féerie, c'est un spectacle ravissant.
XIIIe s.
Joie d'amours fait tant gai Le cuer, que c'est faerie , Bibl. des chartes, 4e série, t. v, p. 26
Tant voit li enfes grans beautés, Que moult cuide estre mesalés [égaré], Et cuide que soit faerie , Partonop. v. 807
XVe s.
Prince, mon fait est droite faerie ; Je hay travail, et le repos m'ennuye , CH. D'ORL. , Ball.
Féer.