EXERCER

Prononciation : è-gzèr-sé. Le c prend une cédille devant a ou o : exerçant, nous exerçons
Nature : v. a.

1Dresser, former, par certains mouvements réguliers. Exercer des conscrits au maniement des armes, des écoliers à la gymnastique.
Végèce recommande qu'on exerce les jeunes soldats à porter un poids de plus de 45 de nos livres outre leurs armes , ROLLIN , Hist. anc. Oeuvres, t. XI, 2e part. p. 404, dans POUGENS.
C'est surtout à cause de l'âme qu'il faut exercer le corps , J. J. ROUSS. , Gouv. de Pologne, ch. 3 Il se dit des animaux. Exercer un cheval. Exercer des chiens à la chasse.
2Mouvoir, pour mettre ou tenir en état de mieux faire certaines fonctions. Exercer ses bras, ses jambes. Exercer son bras, sa vigueur, user pleinement de sa force musculaire.
Sans-Quartier [Fréron] brûlait d'exercer sa vigueur sur l'infortuné Faible-sot [Palissot] , GILB. , le Carnaval des auteurs.
S'exercer, exercer à soi-même. S'exercer les doigts sur le piano.
3Fig. Il se dit des choses intellectuelles et morales. Exercer des écoliers à la composition. Exercer des acteurs. Exercer la mémoire d'un enfant. Exercer à la patience, à la tempérance.
J'ai voulu dans la guerre exercer ma jeunesse , VOLT. , Mérope, I, 2
Un esprit qu'on n'exerce à rien devient lourd et pesant dans l'inaction , J. J. ROUSS. , Hél. v, 3 Exercer sa plume, son éloquence, ses talents, employer sa plume, son éloquence, ses talents. Voilà un sujet sur lequel vous pourrez exercer votre plume. C'est le cas d'exercer votre éloquence. Il prend aussi un nom de chose pour sujet. Cela exerce l'esprit, l'intelligence.
4Mettre à l'épreuve. Exercer la patience de quelqu'un.
Tous ces défauts humains nous donnent dans la vie Des moyens d'exercer notre philosophie , MOL. , Mis. v, 1
Job, qui, livré entre les mains de Satan pour être exercé par toute sorte de peines , BOSSUET , Hist. II, 3
Pour exercer leur vertu ou ranimer leur vigilance , MASS. , Car. Lazare. Dieu se plaît à exercer les bons, les gens de bien, c'est-à-dire il leur envoie des afflictions pour mettre à l'épreuve leur patience, leur résignation.
Ô Dieu qui ne laissez subsister le monde et toutes choses du monde que pour exercer vos élus, ou pour punir les pécheurs , PASC. , Prière pour l'us. des maladies
5Pratiquer une profession, un métier. Exercer la médecine.
Il vient nous dire des injures à tous deux, en méprisant la danse que j'exerce et la musique dont il fait profession , MOL. , Bourg. gent. II, 4 Exercer une charge, en faire les fonctions. On dit de même exercer la piraterie, le brigandage, se livrer à la piraterie, au brigandage. Il se dit absolument soit en parlant d'une charge, soit en parlant d'une profession. Ce notaire a vendu sa charge après avoir exercé peu de temps. Ce médecin n'exerce plus. Gérer, administrer. Il a exercé de très hautes fonctions.
Il exerça l'autorité souveraine , BOSSUET , Hist. I, 11
Il me laisse exercer un pouvoir inutile , RAC. , Bajaz. I, 1
6Mettre en effet, donner effet.
Ce sera par lui-même que le peuple exercera ces actes de souveraineté [combattre son roi], encore qu'on ait supposé qu'il n'en peut exercer aucun , BOSSUET , Var. 5e avert. § 49 Exercer la police, faire observer la police.
Les magistrats avaient de la peine à exercer la police , MONTESQ. , Esp. XXV, 3
Fig. Exercer la police, surveiller attentivement. Exercer son droit, ses droits, un privilége, en user, les faire valoir. Exercer une grande surveillance, une surveillance active sur quelqu'un, sur quelque chose, surveiller attentivement quelqu'un ou quelque chose. Fig. Exercer un grand empire, exercer de l'ascendant, exercer de l'influence, une grande influence, etc. avoir beaucoup d'empire, d'ascendant, d'influence. Exercer une action sur, influer sur. Cet homme exerce de l'action sur le peuple. Exercer une action, produire un effet, avec un nom de chose pour sujet. L'action que la lumière exerce sur les plantes.
Il me semble qu'on peut former quelques doutes sur le rapport établi par Newton entre les forces que le soleil et la lune exercent sur la terre , D'ALEMB. , Introd. précess. équin. Oeuvres, t. XIV, p. 55, dans POUGENS.
Mettre en usage.
Il laisse en son offense Une matière au roi d'exercer sa clémence , ROTR. , Antig. IV, 1
Elle exerce la vertu de libéralité , SÉV. , 284
Les Crétois sont les peuples du monde qui exercent le plus noblement et avec le plus de religion l'hospitalité , FÉN. , Tél. v.
On dit de même exercer des actes de libéralité, de clémence. Il se dit aussi, dans un sens analogue, de la violence, de la cruauté, de la colère, etc.
Je prendrais plaisir à exercer sur lui toutes les cruautés que je pourrais imaginer , MOL. , la Princ. d'Él. III, 5
Un loup rempli d'humanité.... Fit un jour sur sa cruauté, Quoiqu'il ne l'exerçât que par nécessité, Une réflexion profonde , LA FONT. , Fabl. x, 6
[Térée qui] Exerça sa fureur sur vos divins appas , LA FONT. , ib. III, 15
La dure et impitoyable vengeance qu'il [Dieu] voulait exercer sur eux [les Amorrhéens] par les mains de son peuple élu , BOSSUET , Hist. Il, 3
Je donne plein pouvoir à tous ceux qui ont tant critiqué mon ode sur Namur d'exercer aussi contre ma satire toute la rigueur de leur critique , BOILEAU , Sat. X, Avertissement.
Hé ! laissez-les entre eux exercer leur courroux , RAC. , Bajaz. IV, 7
Nous ignorons si M. de la Chaussée exerça, en effet, cette vengeance de l'injure qu'il avait reçue , D'ALEMB. , Acad. franç. v, p. 443
On dit de même exercer des actes de cruauté.
7V. n. Il se dit, absolument, des commis du fisc qui vont chez certains marchands constater ce qui est soumis aux droits indirects.
Les droits réunis s'en viennent au milieu d'une fête de village exercer (c'est le mot, nous appelons cela vexer) , P. L. COUR. , I, 267 On le dit aussi activement. Exercer un cabaretier. Et après avoir exercé, en la présence de sa femme, toutes les boissons qui étaient dans leur cave, sans y trouver aucun débit, Arrêt du Conseil d'État, 25 oct. 1723.
8Terme de pratique. Exercer un droit, une action, agir en vertu d'un droit, d'une action. Exercer les droits de son débiteur. 9S'exercer, v. réfl. Se préparer, se former par des mouvements réguliers. S'exercer à faire des armes.
Étant accoutumés à coucher sur la terre, à s'exercer beaucoup, à manger sobrement , TRISTAN , Panthée, IV, 2 Il se dit aussi des membres, des forces.
Son industrie [ de l'esclave ] est étouffée, son âme abrutie ; et ses forces ne s'exercent jamais dans toute leur élasticité , VOLT. , Dict. phil. Propriété.
Par extension. S'exercer à la patience.
Absente de la cour, je n'ai pas dû penser, Seigneur, qu'en l'art de feindre il fallût m'exercer , RAC. , Brit. II, 3
Le talent de la parole dans lequel il [Périclès] s'était heureusement exercé sous Anaxagore , ROLLIN , Hist. anc. Oeuvres, t. III, p. 381, dans POUGENS
Ils s'exercent sur les sujets que j'ai traités , BARTHÉL. , Anach. ch. 8
10Prendre pour objet de ses attaques, de ses efforts. Leur critique s'exercera sur ce livre.
Mais que vos yeux sur moi se sont bien exercés ! , RAC. , Andr. I, 4
La jalousie et l'émulation s'exercent sur le même objet qui est le bien ou le mérite des autres , LA BRUY. , XI
La satire s'exerçait à ses dépens , HAMILT. , Gramm. 6
11Être pratiqué. La fraude s'exerce impunément. La bienfaisance s'exerce de tous côtés.
La guerre aussi s'exerce en son empire [de l'Amour] , LA FONT. , Confid.
Le meurtre s'exerçait avec impunité , BOILEAU , Art p. IV
12Il se dit des choses intellectuelles ou morales mises à l'épreuve, en mouvement.
Vois si ma patience a de quoi s'exercer , ROTROU , Antig. III, 4
Il faut que la sensibilité de l'âme s'exerce ; et, si elle n'a pas un objet véritable, elle s'en fait un fantastique , MARMONTEL , Cont. mor. Mari sylphe.
Votre curiosité s'exerce indifféremment et sans choix sur tous les objets qui se présentent , GENLIS , Théât. d'éduc. la Curieuse, I, 1
XIVe s.
Dans [le seigneur] Jehan de Brene, plaideur de Pontigny, seoit comme juges, et tenoit ses plais, et exerçoit juridiction , DU CANGE , placitare.
De quoy exercer les oeuvres de liberalité , ORESME , Eth. 106
XVe s.
Bien montez et bien armez et qui jà avoient exercé le fait de la guerre , COMM , IV, 1
XVIe s.
Cette force, je l'eusse prinse en moy mesme si on m'y eust exercé , MONT. , I, 144
Les uns s'y exercent le corps , MONT. , I, 171
Exercer les arts, les sciences , MONT. , I, 180
Exercer des vengeances , MONT. , III, 80
Exercer un mestier mechanique , AMYOT , Lyc. 52
Exercer la charité envers quelqu'an , AMYOT , Arist. 67
Provenç. exercir ; espagn. exercer ; ital. esercere ; du latin exercere, de ex, et arcere, contenir, c'est-à-dire tirer de, déployer, libérer. On a beaucoup dit, dans le XVIe siècle, exerciter, tiré du latin exercitare. EXERCER. Ajoutez : 13S'exercer, prendre de l'exercice.
C'est votre plaisir de vous engraisser et, par indigestions, empirer le mauvais teint que vous avez faute de vous exercer , MALH. , Lexique, éd. L. Lalanne.