ENFOURNER

Prononciation : an-four-né
Nature : v. a.

1Mettre dans un four. Enfourner du pain, de la pâtisserie. Mettre dans un creuset les matières du verre. Absolument.
Pour bien faire du pain, il faut bien enfourner , RÉGNIER , Sat. x.
Des gens enfournent, D'autres défournent, Aux broches tournent Veau, boeuf et mouton , BÉRANG. , Cocagne.
2Fig. et familièrement. Bien enfourner, mal enfourner, commencer une chose d'une manière heureuse ou maladroite.
Avec un tel général [que Lafeuillade] qui avait mal enfourné, qui manquait de ce que Vauban avait cru nécessaire, ce n'était pas de quoi prendre Turin , SAINT-SIMON , 162, 131
3S'enfourner, v. réfl. S'engager dans un lieu d'où l'on ne peut que difficilement sortir, et, par extension, s'engager dans quelque affaire difficile.
S'étant enfourné dans un chemin creux , HAMILT. , Gramm. 5
Ce linge, qui n'imite pas le linge, sous lequel le vent s'enfournerait inutilement pour le séparer du corps , DIDEROT , Salon de 1767, Oeuvres, t. XIV, p. 79, dans POUGENS.
Réduit à son grec, au turc, à la langue franque pour toute ressource.... dans le pays où il s'était enfourné , J. J. ROUSS. , Confess. IV
4À l'enfourner, au début, en commençant une affaire. À mal enfourner on fait les pains cornus, c'est-à-dire, si l'on ne commence pas bien une affaire et qu'on ne la prenne pas d'abord du bon biais, on la manque. XIIIe s.
Ainz qu'il [le pain] soit cuis et enfornez , Fabliaux mss. n° 7218, f° 175, dans LACURNE
XIVe s.
On dit souvent qu'à l'enfourner Font li fournier les pains cornus , BRUYANT , dans Ménagier, t. II, p. 36
XVIe s.
Venant après à s'enfourner dans les armes ; tousjours sa condition lui aparoist trop basse, et va visant après l'incertain , LANOUE , 149
Nous nous contenterons de dire du Dauphiné, avant nous y enfourner, que.... , D'AUB. , Hist. II, 40
M. D'Aumalle enfourna [enfila] ce destroict, qui representoit le chemin de Chamberry au Montcenys , CARLOIX , IV, 25
De tout acte la fin suit le commencement ; Il faut bien enfourner : car telle qu'est l'entrée, Volontiers telle fin s'est tousjours rencontrée , RONS. , 667
En 1, et four, écrit autrefois forn ; provenç. enfornar ; espagn. enhornar ; ital. infornare.