ENDENTURE

Prononciation : an-dan-tu-r'
Nature : s. f.

Terme de diplomatique. Charte dont la marge détachée de la souche est dentelée, et non coupée en ligne droite. XIIIe s.
Bouche et belle endenteure , Poésies mss. avant 1300, t. II, 706, dans LACURNE
Qu'aprent poullain en endenture [dans son jeune âge], Veut tenir tous les jours qu'il dure, la Somme des vices et des vertus , ms. de St-Victor, n° 461, f° 144, dans LACURNE
En 1, et dent.