ENCOURTINER

Prononciation : an-kour-ti-né
Nature : v. a.

Garnir de courtines, de tapisseries, de rideaux. XIIIe s.
Trestoute la grant rue estoit en courtinée , Berte, LXXXII
XVe s.
Le dit eschafaut couvert de drap de haute lice, et encourtiné à maniere d'une chambre , FROISS. , III, IV, 1
XVIe s.
Nous tirons un prince du berceau encourtiné d'espines, d'elles armé et picqué tout ensemble , D'AUB. , Hist. préf. VI
En 1, et courtine ; provenc. encortinar, espagn. incortinar ; ital. incortinare.