ENCOMIASTE

Prononciation : an-ko-mi-a-st'
Nature : s. m.

Celui qui compose, qui écrit, ou qui prononce l'éloge de quelqu'un. Mot très peu usité et qui ne peut se dire d'ailleurs que dans un style didactique. XVIe s.
Ô bienheureux confesseur et martyr de Dieu, que je serois volontiers le paranymphe et l'encomiaste de tes louanges , Sat. Mén. p. 72
Terme grec provenant d'un mot se traduisant par : louange et venant lui-même de en et de bourg, quartier : proprement discours devant les gens d'un quartier. ENCOMIASTE. Ajoutez :
Un encomiaste très impertinent et très menteur , BALZAC , Lett. inéd. VIII (édit. Tamizey-Larroque)
Pour conclusion, il me suffit d'avoir été la dupe de cettui-ci [le duc de Montausier], et d'être encore encomiaste dans mes écrits , BALZAC , ib. CI