ENCOCHER

Prononciation : an-ko-ché
Nature : v. a.

Appliquer la coche d'une flèche sur la corde de l'arc. Entailler la gâchette ou le pêne d'une serrure. Faire une encoche sur la taille d'un boulanger. Planter des chevilles dans les trous pratiqués au fond d'un vaisseau dont les parois doivent être faites d'osier. XIIIe s.
Atant estes-vos un archier Qui une flece a encochiée, Envers le cerf l'a descochiée, Que il l'avoit bien avisé , Ren. 22355
XIVe s.
Les archiers sont devant, chascun s'esvertua, Chascun tendit son arc et sa fleche encocha , Guesclin. v. 19070
XVIe s.
Aussi peu fut utile une plate forme de deux grands vaisseaux saisis ensemble de sablieres encochées, bridées de bandes de fer , D'AUB. , Hist. III, 21
En 1, et coche 4 ; provenç. encocar ; ital. incoccare. ENCOCHER. Ajoutez : 2Dans l'exploitation du bois de flottage, faire la coche pour assembler les chantiers, Mémoire de la Société centr. d'Agricult. 1873, p. 265.