ENCLOS

Prononciation : an-klô ; l's se lie ; un an-klô-z agréable
Nature : s. m.

1Espace enfermé dans une enceinte de murs, de haies, etc. Un grand enclos est attenant au jardin.
Posons que ce crime se soit fait hors de l'enclos du couvent , PATRU , Plaid. 5, dans RICHELET
Je n'appelle plus Rome un enclos de murailles Que ses proscriptions comblent de funérailles , CORN. , Sertor. III, 2
Ses dents [de la chicane] sur des palais exercent leur furie ; Elle déjeune d'un enclos, Et dîne d'une métairie , PANARD , les Tableaux, comédie, dans RICHELET
Les sentiers qui traversaient l'enclos bénit [cimetière] aboutissaient à l'église , CHATEAUBR. , Génie, IV, II, 7
2L'enceinte même. Réparer son enclos. Un enclos de haies. 3Demi-cercle de bois à l'usage des épingliers. XIIe s.
Il avient bien que aucuns suefre ses voisins à aler par lonc tans à son puis qui est en se [sa] cort ou dedens son enclos, neporquant tex usages.... , BEAUMANOIR , XXIV, 15
Enclos 1.