ENCLAVE

Prononciation : an-kla-v'
Nature : s. f.

1Terrain entouré par d'autres terrains. Pays renfermé dans un autre. Le comtat Venaissin était une des enclaves de la France. Terme de jurisprudence. État d'un fonds entouré de tous côtés par des fonds appartenant à autrui. 2Portion de terrain ou d'espace qui, s'avançant sur un autre, en diminue l'étendue. 3Territoire ressortissant à une juridiction. 4Terme de construction. La partie avancée d'un escalier, d'un cabinet, d'une soupente, etc. qui empiète sur un appartement. Cet escalier fait enclave dans l'appartement. Terme d'architecture. Engagement d'un corps dans un autre. 5Terme de construction hydraulique. Partie d'un bajoyer destinée à loger la porte d'une écluse quand elle est ouverte. XIVe s.
Et est assavoir que avecques les heritages dessus dits il y a une encleve qui est tenant aus dites maisons , DU CANGE , inclausura.
XVIe s.
Nous vous mandons que faciez assembler les sujets de vostre dit bailliage, enclaves et anciens ressors d'iceluy , Coust. génér. t. I, p. 615
Voy. ENCLAVER.