ENCENSEMENT

Prononciation : an-san-se-man
Nature : s. m.

Action d'encenser.
Ils ne l'invoquèrent plus avec les solennités des encensements et des victimes que dans le temple , MASS. , Carême, Temples.
Elle fait brûler devant eux la fumée des encensements , MASS. , Prof. rel. 3
L'autel et monseigneur le cardinal de Sourdis furent encensés et non le roi ; disant les chapelains de Sa Majesté, qu'on avait autrefois empoisonné des rois par le moyen des encensements , SAINT-FOIX , Ess. sur Paris, Oeuvres, t. IV, p. 161, dans POUGENS.
XVIe s.
Ils n'ont point voulu faire parfums et encensements aux idoles , CALV. , 227
David prioit que son oraison montast devant le Seigneur comme un encensement , CALV. , Instit. 1160
Encenser.