ENCASTRER

Prononciation : an-ka-stré
Nature : v. a.

1Joindre deux choses par le moyen d'une entaille. On encastre une pierre dans une autre par entaille, ou un crampon dans deux pierres pour les joindre. Terme de potier.
Lorsque les pièces [de poterie] sont tournées, on les encastre, c'est-à-dire qu'on les arrange dans des étuis semblables à ceux qui servent à cuire la porcelaine , Dict. des arts et mét. Amst. 1767, faïencier
2S'encastrer, v. réfl. Se joindre en rentrant l'une dans l'autre, en parlant de deux pièces entaillées. XIIIe s.
Et si avoit dedans chascune cisterne une cuve de marbre bien encastrée de fors maisieres [cloisons] , DU CANGE , incastraturae.
XVIe s.
En quelque endroit que la roche eut esté coupée, icelles se fussent trouvées incastrées au dedans d'icelle roche , PARÉ , 280
Provenç. encastrar et encastonar ; espagn. et ital. incastrare. Le radical est le même que dans chaton de bague (voy. CHATON).