ENCAPUCHONNER

Prononciation : an-ka-pu-cho-né
Nature : v. a.

1Couvrir d'un capuchon. On l'a encapuchonné. 2S'encapuchonner, v. réfl. Se couvrir la tête d'un capuchon. Vous vous êtes plaisamment encapuchonné. Fig. Embrasser la vie monastique. 3Terme de manége. Rapprocher fortement, en parlant du cheval, le bas de la tête du côté du poitrail.
Si leur tête [des chevaux] est trop rapprochée du corps, ils sont sujets, comme on dit, à s'encapuchonner , Dict. des arts et m. Amst. 1767, Md de chevaux
En 1, et capuchon. ENCAPUCHONNER. Ajoutez : 4Faire moine d'un ordre où l'on porte capuchon, tel que l'ordre de Saint-Benoît.
Il [un auteur qui a prétendu que saint Thomas avait d'abord appartenu à l'ordre de Saint-Benoît] n'a rien oublié de tout ce qui pouvait servir à encapuchonner saint Thomas , Mém. de Trévoux, 1725, t. I, p. 132