EMPORTEMENT

Prononciation : an-por-te-man
Nature : s. m.

1Mouvement déréglé, violent, qu'excite une passion.
Tous mes emportements pour la grandeur suprême , CORN. , Tite et Bér. IV, 3
N'attendez pas de moi ces doux emportements Tels que j'en vois paraître au coeur de ces amants , RAC. , Baj. III, 2
Il y a des biens que l'on désire avec emportement , LA BRUY. , XI
Secourons sa valeur qui devient imprudente, Et cet emportement que nous désapprouvons , VOLT. , Tancr. V, 2
C'est dans l'emportement du meurtre et du carnage , VOLT. , Olymp. III, 1
Sages enfin après l'emportement, Ils jouissaient de ce repos charmant Où tombe une âme heureuse et satisfaite , MALFIL. , Narc. ch. IX
Qu'il y ait eu, dans les premiers moments, quelque emportement dans le pillage, cela doit-il étonner d'une armée exaspérée par de si grands besoins, si souffrante, et composée de tant de nations ? , SÉGUR , Hist. de Napol. VIII, 8
Ô bonheur de se voir adoré, Qu'avec emportement mon coeur t'a désiré ! , DELAV. , Paria, II, 2
2Transport de colère.
De trop d'emportement votre faute est suivie , CORN. , Cid, II, 1
Mais ne voyais-tu pas, dans mes emportements, Que mon coeur démentait ma bouche à tous moments ? , RAC. , Andr. V, 3
Je n'ai trouvé que pleurs mêlés d'emportements , RAC. , ib. V, 5
Il [Artaxerce] en fit mourir un grand nombre dans des emportements de colère , ROLLIN , Hist. anc. Oeuvres, t. IV, p. 333, dans POUGENS
Le roi ne leur répondit que par des emportements et des injures , ROLLIN , ib. t. IX, p. 20
Les termes d'emportement et de débauche qui peuvent blesser la religion et la pudeur , D'OLIVET , Hist. Acad. t. II, p. 82, dans POUGENS
Dirait-on, à l'emportement qui règne dans les écrits de Saumaise, que c'était au fond un homme facile et la douceur même, jusque-là qu'il se laissait dominer par une femme hautaine ? , D'OLIVET , ib. p. 395
Bouhours dit : " Nous avons vu naître ce mot sans que nous sachions précisément qui en est l'auteur. Il naquit durant les guerres civiles ; et on ne le prit d'abord que pour un mouvement et un transport de colère. " Emporter.