EMMUSELER

Prononciation : an-mu-ze-lé. Il se conjugue comme museler
Nature : v. a.

1Mettre une muselière à un animal.
Des gueux qu'il faut emmuseler comme des ours , VOLT. , Lett. à Cather. 100 Par extension, couvrir le nez et la bouche.
2Fig. Empêcher de parler, de se plaindre.
La cabale avait emmuselé les plus convaincus de ses crimes ; j'étais peut-être le seul à qui il restât assez de courage pour ne pas tenir la vérité captive , SAINT-SIMON , 211, 89
XVIe s.
Sous ces chapeaux d'oliviers, les lions et les ours de la France enchainez et enmuselez , D'AUB. , Hist. III, 538
En 1, et musel, museau. EMMUSELER. - HIST. Ajoutez : XIIe s.
Atournée ert moult ricement, Et si n'ot pas sa guimple ostée, Ains ert moult bien enmuselée, Si k'à paines veoir pooit , Perceval le Gallois, V. 29826