EMMENER

Prononciation : an-me-né. La syllabe me prend un accent grave quand la syllabe qui suit est muette : j'emmène, j'emm
Nature : v. a.

1Mener quelqu'un avec soi d'un lieu dans un autre.
Qu'on l'emmène, soldats, il blesse ici la vue , CORN. , Othon, V, 6
Qu'à l'instant hors du temple elle soit emmenée , RAC. , Ath. V, 6
L'empereur fit un geste de mépris et d'humeur ; on emmena ce misérable [un des incendiaires de Moscou] dans la première cour, où les grenadiers furieux le firent expirer sous leurs baïonnettes , SÉGUR , Hist. de Napol. VIII, 6
2Se dit aussi des bestiaux et des choses. Il a emmené les marchandises. Il a emmené le bétail. XIe s.
Ses meillors homes [il] enmeine ensemble od sei [avec soi] , Ch. de Rol. XXXVII
XIIe s.
En douce France [il] l'enmenra sans faillie , Ronc. p. 148
Armer l'enmenent [pour lui donner ses armes] la gent de son lignage , ib. p. 182
XIIIe S.
Devant le roi son pere isnelement [elle] l'enmaine , AUDEFROY LE BAST. , Romancero, p. 14
Ugues s'en est tournés, s'ammoine Beatris , ib. p. 35
Avec ma femme alastes, quant ele en fu menée , Berte, CIV
Qant ces nonnains se vont par le pays esbatre, Les unes à Paris, les autres à Montmartre, Tel fois emmainne deux qu'on en ramainne quatre , RUTEB. , 242
XVe s.
Et emmenerent grand pillage et grand proie en leurs garnisons , FROISS. , I, I, 113
XVIe s.
Tout ce que le cours de l'eau emmene aval , AMYOT , Philop. 12
Nabis sortit à la desrobbée par une autre porte, et emmena son armée à la plus grande haste qui luy fust possible , AMYOT , ib. 20
En 2, et mener : mener de là. En pouvait autrefois se séparer de mener ; voy. l'exemple de Berte. EMMENER. Ajoutez : - REM. Emmener a été construit avec un infinitif sans préposition intermédiaire.
Je n'ai pu emmener Mlle Levasseur errer avec moi dans cette saison , J. J. ROUSS. , Lett. à d'Ivernois, 2 déc. 1765