EMMANCHER

Prononciation : an-man-ché
Nature : v. a.

1Mettre un manche. Emmancher une faux, un balai.
Un bûcheron venait de rompre ou d'égarer Le bois dont il avait emmanché sa cognée , LA FONT. , Fabl. XII, 16 Fig. et populairement. Entamer une affaire.
2S'emmancher, v. réfl. S'ajuster au manche. Fig. S'ajuster aux circonstances, aux conditions. L'affaire s'était mal emmanchée. Cela ne s'emmanche pas ainsi, cela n'est pas aussi aisé que vous le pensez, ou bien, cela ne s'ajuste pas de la sorte. XIVe s.
Il orent aporté maintes scies tranchant, Enmanchées à plomb par itel convenant Qu'on en pourroit coper un grant bois en sciant , Guesclin. 19450
XVIe s.
Il se laissoit choir dedans la chaire, et puis debout tiroit de dessous sa robbe une teste de mort emmanchée dans un baston , D'AUB. , Faen. IV, 10
En 1, et manche, s. m. Terme de marine. Entrer dans la Manche. Entrer dans un bras de mer quelconque. On trouve aussi écrit enmancher. En 1, et la Manche.