EMBRAYER

Prononciation : an-brè-ié
Nature : v. a.

Rendre indépendant du reste de la machine un outil, un mécanisme. En un autre sens. Faire communiquer les différentes parties d'une machine compliquée, afin qu'elles fonctionnent ensemble. Par ce moyen on embraie très facilement. Nouveau procédé pour embrayer.
On avait embrayé trop tôt , LEGOARANT ,
Origine incertaine. Faut-il regarder comme étant le même mot embroier qui signifie engager en perçant (XIIIe s. [Le sanglier] Quant voit l'espiel vers lui torner, Droit cele part aqeut [prend] sa voie, Si se fiert dedens et embroie, Si come cil qui mort ne doute, Que l'entraille lui perce toute, GUILL., DE PALERME), ou le verbe embruyer qui signifie fixer, engager (XVe s. Quant il fut au millieu de la planche, si voit celui qui tenoit le glaive pour le ferir parmy le corps, et il abaisse son glaive, et met l'escu devant luy ; et quant il voit qu'il approuche, si s'efforce tant qu'il peult, si heurte l'escu, et embruye dedans, Lancelot du lac, t. I, f° 154) ? Cependant, malgré l'absence de renseignements, on peut supposer qu'embrayer est formé de en 1 et brayer, qui, dans la langue des métiers, signifie cordage, morceau de cuir propre à soutenir quelque chose (voy. ce mot).