EMBRASSEMENT

Prononciation : an-bra-se-man
Nature : s. m.

1Action d'embrasser ou de s'embrasser. De tendres embrassements.
De jouir de l'honneur de vos embrassements , CORN. , Nicom. II, 2
De protestations, d'offres et de serments Vous chargez la fureur de vos embrassements , MOL. , Mis. I, 1
Dans cet embrassement recevez mes adieux , RAC. , Mithr. III, 1
Vous craindrez-vous sans cesse, et vos embrassements [d'Agrippine et de Néron] Ne se passeront-ils qu'en éclaircissements ? , RAC. , Brit. I, 2
Les revoir [mes enfants] et mourir dans leurs embrassements , VOLT. , Fanat. II, 5
2Au plur. Conjonction de l'homme et de la femme. Embrassements légitimes, illégitimes. EMBRASSEMENT, EMBRASSADE. Il n'y a entre ces deux mots d'autre différence, sinon que embrassade est du style familier, tandis que embrassement est de tous les styles. XIIe s.
Les joies durent longement, L'acoler et l'embracement, Que la mere vers son fil meine , Grégoire le Grand, p. 74
XVIe s.
Tous deux au departir se baisant doucement, S'entredisent adieu d'un long embrassement , RONS. , 892
Embrasser.