EMBRASEMENT

Prononciation : an-brâ-ze-man
Nature : s. m.

1L'action d'embraser ; le résultat de cette action.
Leurs yeux [des dragons] sont tout de flamme, et leur brûlante haleine D'un long embrasement couvre toute la plaine , CORN. , Tois. d'or, I, 4
Un roi qui, non content d'effrayer les mortels, à des embrasements ne borne point sa gloire , RAC. , Iphig. III, 4
Qu'un incendie ne se terminait jamais qu'à l'embrasement de quelques maisons, au lieu qu'un ressentiment.... , FÉN. , Philosophes, Héraclite.
Il jette le baril à l'endroit où le feu était le plus violent.... il se trouve que ce baril était rempli d'eau-de-vie.... l'embrasement redoubla avec plus de rage , VOLT. , Charles XII, 6
On trouve, dans les mémoires de 1757, les détails de l'embrasement spontané de grosses toiles imbibées d'huile et fortement serrées , CONDORCET , Duhamel.
Et chantait sur un luth l'embrasement de Troie , LEGOUVÉ , Épich. et Nér. I, 1 Fig.
Si vous pouviez voir quel embrasement ces huit jours ont allumé dans mon âme , J. J. ROUSS. , Hél. I, 3
2Désordres, troubles en un pays.
Un verset échappé peut causer un embrasement général , BOSSUET , Lett. 266
Il arrêta cet embrasement naissant , FLÉCHIER , Commendon, liv. III, 19, dans RICHELET
Un coup de canon en Amérique peut être le signal de l'embrasement de l'Europe , VOLT. , Moeurs, 150
Et des embrasements d'une guerre immortelle Étouffer sous vos pas la première étincelle , VOLT. , Mahomet, I, 1
XIIe s.
Nostre esperance et nostre chariteiz enflammeie par tanz embrasemenz , ST BERN. , 553
XIIIe s.
Pire est cist maux [ce mal, l'amour] que fievre ague ; N'a pas retor quant on en sue ; Ains a grignor [plus grand] embrasement , Blancandin
La parole est embrasement dou saint esprit , Psautier, f° 154
Beumont amena sa seror et son neveu par l'embrasement [instigation] du conte de Jaffe , Hist. occid. des croisades, t. I, p. 443
Ly bourgois ne porra estre aggrevés sans jugement des eschevins, fors de murdre ou d'embrasement ou de homme occhis ou de larchin , TAILLIAR , Recueil, p. 100
XIVe s.
Après ce qu'il orent fet occision et embrasement , BERCHEURE , f° 50, recto.
Embraser ; provenç. embrazamen. Terme d'architecture. Synonyme d'ébrasement, qui est beaucoup plus usité.