EMBOUTIR

Prononciation : an-bou-tir
Nature : v. a.

1Travailler une plaque de métal au marteau et sur une enclume, de manière à la rendre concave d'un côté et convexe de l'autre, comme une bassine, une casserole, etc. Former et travailler l'argent sur une petite machine qu'on appelle étampe. 2Terme d'architecture. Former des ornements en tôle, au marteau et au repoussoir. Revêtir d'une garniture métallique une corniche, une moulure, etc. pour la garantir. XVIe s.
Il faut qu'à l'endroit qu'elles toucheront lesdites carnosités, elles [les chandelles, bougies chirurgicales] soient formées et embouties de la composition qui s'en suit , PARÉ , XVI, 27
Embout.