EMBARQUEMENT

Prononciation : an-bar-ke-man
Nature : s. m.

1Action d'embarquer. L'embarquement des troupes.
Péluse où notre embarquement devait se faire , FÉN. , Tél. II Inscription d'un marin au rôle d'équipage, d'un passager au registre de bord.
2Fig. Entrée dans quelque affaire, dans quelque intrigue.
On dépeint votre embarquement le plus bas et le plus abject où se soit jamais mise une personne de votre qualité ; et on dit que votre ami exerce sur vous un empire tyrannique , BUSSY-RABUTIN , Hist. amour. des Gaules, p. 164
Aucun d'eux [des pairs] ne se présenta pour être le promoteur d'un embarquement où le temps présent ne permettait pas de s'engager avec prudence , SAINT-SIMON , 376, 73
XVIe s.
Ainsi comme il estoit sur son embarquement, pour s'en retourner en Ytalie , AMYOT , Flam. 28
Embarquer.