embatonner

Prononciation : an-bâ-to-né
Nature : v. a.

1Armer d'un bâton.
Et fussiez-vous embâtonnés, Jamais vous n'en seriez les maîtres , LA FONT. , Fabl. II, 18
2Terme d'architecture. Remplir de figures de bâtons les cannelures d'une colonne jusqu'à une certaine partie de son fût. Colonne cannelée et embâtonnée. 3S'embâtonner, v. réfl. S'armer d'un bâton. XVe s.
Le quel messire Hector issit hors de son hostel, et vint tout à cheval armé et embastonné [armé d'une lance] , MONSTRELET , II, 102
Soupper : Estes-vous prests ? - Jaunisse : Oui voir. - Soupper : Embastonnez ? - Gravelle : De bons bastons, la Condamnation de Bancquet , Rec. de farces, p. 321
Notat que les maladies se viennent icy presenter en figures hydeuses et monstrueuses, embastonnées et habillées si estrangement, que à peine peut-on discerner si ce sont femmes ou hommes , ib. p. 293
En 1, et bâton ; provenç. embastonar.