EFFUSION

Prononciation : èf-fu-zion ; en vers, de quatre syllabes
Nature : s. f.

1Action de répandre le contenu d'un vase.
Trois fois du vin fumeux L'effusion légère alluma les saints feux , SEGRAIS , Géorg. IV
S'il la voit [la réforme, le protestantisme] dans l'effusion de la seconde fiole [les fioles de l'Apocalypse], l'autre interprète la voit seulement à l'effusion de la septième , BOSSUET , Var. XIII, § 44
Nous sacrifierons à la reine du ciel et nous lui ferons des effusions , BOSSUET , Polit. VII, VI, 5
Dieux que j'appelle à cette effusion [d'une coupe], Venez favoriser notre réunion , RAC. , Brit. V, 5 Terme de médecine. Écoulement d'un liquide qui sort de ses vaisseaux ou réservoirs et qui s'épanche dans une cavité ou dans les tissus. Terme d'astronomie. Effusion du Verseau, portion de la constellation du Verseau, qui est représentée sur les cartes célestes par l'eau qui sort de l'urne.
2Par extension. Il y eut dans ce combat une grande effusion de sang.
En attendant le coucher du soleil.... afin de considérer à mon aise cette riche effusion de couleurs , BALZ. , le Prince, avant-prop.
3Action de répandre hors.
L'Église tient que le Père produit continuellement le Fils, et maintient l'éternité de son essence par une effusion de sa substance, qui est sans interruption aussi bien que sans fin , PASC. , Lett. à Mme Perier, 5 nov. 1648
4Fig. Effusion du coeur, ou, simplement, effusion, épanchement d'un coeur affectueux et sincère. Parler avec effusion, parler avec abandon. L'effusion d'un bon coeur.
C'est ici une effusion de mon coeur plutôt qu'un ouvrage et une méditation de mon esprit , FLÉCH. , M. de Montausier.
Notre coeur s'échapperait malgré nous-mêmes en de saintes effusions , MASS. , Car. Prière 1
Avec qui vous n'aurez jamais ces effusions de coeur , MASS. , ib. Effusion de tendresse, tendresse manifestée par les paroles, les gestes, les actions.
Ils leur offraient les effusions sincères de la charité , MASS. , Car. Culte.
Oeil invisible du Père céleste, vous fûtes le seul témoin des secrètes effusions de sa charité , MASS. , Or. fun. Villars.
5Terme d'alchimie. Purification de la pierre philosophale. XIVe s.
Les levres d'icele [plaie] doivent estre frotées o [avec] une aguille ou o chose semblable ducques [jusque] à effusion de sanc , H. DE MONDEVILLE , f° 42
Et ot illecques plus grant effusion de sanc que il n'avoit eu en la bataille , BERCHEURE , f° 38, verso.
XVIe s.
L'exploit sera faict à moindre effusion de sang que sera possible , RAB. , Garg. I, 29
De jeunes garsons portoient de beaux vases d'or et d'argent, pour faire les aspergemens et effusions qui se font ès sacrifices , AMYOT , P. Aem. 56
Lat. effusionem, du supin effusum, de effundere, de ex, hors de, et fundere, verser (voy. FONDRE).