EFFONDRER

Prononciation : è-fon-dré
Nature : v. a.

1Terme d'agriculture. Remuer la terre à une certaine profondeur en y mêlant des engrais. 2Briser en enfonçant. Effondrer une futaille, un coffre, une armoire.
Dans ces contrées, les neiges séjournent longtemps sur les terres ; elles filtrent au travers de leurs parties les moins solides, qu'elles pénètrent profondément, qu'elles délavent et effondrent , SÉGUR , Hist, de Napol. V, 1 Accabler par la surcharge. Effondrer un plancher.
3Effondrer une volaille, la vider. 4Tirer à la rame, outre mesure, une étoffe de laine, un drap. 5S'effondrer, v. réfl. Manquer par le fond, s'écrouler.
La voûte de la paroisse de Saint-Barthélemy s'est effondrée il y a deux jours , BACHAUMONT , Mém. secrets, t. XXXIV, p. 361, dans POUGENS
XIIe s.
Del gros du poing li a tele donnée, à pou [à peu de chose près] la gorge ne lui a effondrée , Bat. d'Aleschans, V. 6830
E fist abatre le vergier où l'um li soleit sacrefier, e fist esfundrer la cave ù l'um le enuroit [honorait] , Rois, 302
XIIIe s.
Nus barillier ne doit faire fust effondré nuef [faire neuf un fût effondré] , Liv. des mét. 103
Il avoit bien huit cent persones en la nef qui touz feussent sailli es galies pour leur cors garentir, et ainsi les eussent effondrées , JOINV. , 283
XIVe s.
Se un lievre est pris et que l'en le vueille garder, effondrez le et lui ostez les entrailles , Ménagier, II, 5
XVe s.
Il avoit deux cents compagnons à tout [avec] hoyaux et grands pics de fer et autres instrumens pour effondrer le mur , FROISS. , I, I, 237
C'est le clou de mon doigt qui est effondré [crevé] ; je suis demi gari , LOUIS XI , Nouv. XCV
XVIe s.
Faictes mouvoir sur ces fleuves marins, Barques et nefs, galleires, brigandins, Pour effondrer les escumeurs coursaires , J. MAROT , V. 66
Il y avoit gens qui eussent en charge d'effondrer aux caves tous les vaisseaux à vin , PARÉ , III, p. 707
Il arrosa de vin la victime immolée, Effondra le taureau, entrailles et jambons De sel bien saupoudrez jetta sur les charbons , RONS. , 842
Un gros effondré [un gros mangeur] , OUDIN , Curios. fr.
Ef- pour es- préfixe, et fond ; provenç. esfondrar, esfondar, efundar. L'r dans esfondrer est épenthétique, comme le montre le provençal qui a la forme régulière esfondar.