EFFARER

Prononciation : é-fa-ré
Nature : v. a.

1Frapper de quelque trouble moral qui se peint sur la physionomie. 2S'effarer, v. réfl. Devenir effaré.
On chercha les lois, on ne les trouva plus ; l'on s'effara, l'on cria, l'on se les demanda , RETZ , II, 101
XIVe s.
Li rois touz effarés respont et touz pleins d'ire , Girart de Ross. V. 3175
Provenç. esferar, effrayer, effaroucher ; du latin efferare ; de e- préfixe, et ferus, farouche. EFFARER. - HIST. XIVe s. Ajoutez :
Sire roi Guiteclin, n'aiés chiere effarée , Tristan de Nanteuil, ms. V. 18823