EFFAREMENT

Prononciation : è-fa-re-man
Nature : s. m.

État de celui qui est effaré.
Il faisait volte-face pour maintenir l'ennemi, quand tout à coup les hauteurs auxquelles il voulait appuyer sa gauche se couvrirent d'une foule de fuyards ; dans leur effarement, ces malheureux se précipitaient et roulaient jusqu'à lui sur la neige glacée qu'ils teignaient de leur sang , SÉGUR , Hist. de Nap. IX, 13
Effarer.