DURILLON

Prononciation : du-ri-llon, ll mouillées, et non duri-yon
Nature : s. m.

1Sorte de dureté, produite par des frottements rudes fréquemment répétés.
Il avait comparé ses mains nerveuses et converties en durillons avec deux petites mains, plus blanchettes, plus délicates que le lis , VOLT. , le Crocheteur borgne.
2Partie dure dans le marbre, analogue au noeud dans le bois. 3Imperfection d'un canon de carabine, produite par le défaut d'homogénéité du métal. XIVe s.
Fendez le fanoil [fenouil] par mi et ostez le dureillon du dedans , Ménagier, II, 5
XVIe s.
Clou, nommé des vulgaires cors, qui sont durillons qui viennent aux jointures des orteils , PARÉ , V, 21
Dérivé de dur ; bourguig. duroillon.