DURANT

Prononciation : du-ran
Nature : prép.

1Dans la durée de, pendant l'intervalle de.
Jugez durant ce temps ce que vous pourrez faire , CORN. , Pomp. II, 4
Durant les brouilleries de la Grèce, Épaminondas, Thébain, se signala par son équité et par sa modération autant que par ses victoires , BOSSUET , Hist. I, 8
Annibal victorieux durant seize ans est vainement rappelé et ne peut défendre sa patrie , BOSSUET , ib. I, 8
Les Sarrasins reçurent de grands coups durant l'empire de Léon , BOSSUET , ib. I, 11
Si jamais l'on peut dire que la voie du chrétien est étroite, c'est durant les persécutions , BOSSUET , Reine d'Anglet.
Madame, ou je me trompe ou durant vos adieux Quelques pleurs répandus ont obscurci vos yeux , RAC. , Brit. V, 3
Ainsi, ce roi qui seul a, durant quarante ans, Lassé tout ce que Rome a de chefs importants , RAC. , Mithr. I, 1
Hélas ! durant ces jours de joie et de festins.... , RAC. , Esth. I, 1
Des flammes vengeresses vont punir durant l'éternité l'erreur fugitive d'un songe agréable , MASS. , Car. Riche.
2Durant peut, par inversion, se mettre après son régime. Elle aura cette fortune sa vie durant.
On vous parle une heure durant, et vous ne répondez point à ce qu'on vous dit , MOL. , Mar. forc. sc. 6
Ses lettres sont toujours, deux mois durant, l'ornement de toutes les poches , SÉV. , 401
On voit cinquante ans durant qu'on n'exerce contre eux aucune rigueur , BOSSUET , Var. 11
3Durant que, conjonct.
Dans le temps que.... Durant que l'oreille il me flatte , RÉGNIER , Sat. VIII
Je vous dirai que, durant qu'il dormait, je me suis dérobée d'auprès de lui , MOL. , G. Dand. III, 12
Durant que le peuple errait , BOSSUET , Hist. II, 3
Ainsi, durant que Stentor lisait, ils étaient proprement à la comédie , FONTEN. , Jugement de Pluton. Durant peut être séparé de que par quelques mots d'incise. Durant près de vingt ans que ce professeur a enseigné la grammaire.
1. Des grammairiens ont condamné durant que comme vieilli ; il est trop autorisé par de bons écrivains et trop logique pour qu'on le rejette. 2. Marg. Buffet recommande de ne pas dire : Il vous a attendu quatre heures durant, mais : Il vous a attendu quatre heures, Observ. p. 111, 1668. Cette remarque n'est pas valable ; les exemples rapportés la mettent à néant. DURANT, PENDANT. Durant, participe du verbe durer pris pour préposition, garde sa signification primitive ; mais pendant n'implique point cette signification. Ainsi l'on dira : durant la campagne, les ennemis se sont tenus enfermés dans leurs places ; et c'est pendant cette campagne que s'est livrée la bataille dont vous parlez. XIIIe s.
Le mariage durant, li chevaliers aceta un fief et en fist homage au conte , BEAUMANOIR , XII, 10
XVe s.
Ce temps durant, ot le roi de France et son conseil plusieurs consaulx , FROISS. , II, II, 200
XVIe s.
Là commença l'assaut et très cruelle alarme ; Durant, les pionniers besoingnent fort et ferme , J. MAROT , p. 110, dans LACURNE
Durant que regnoit Martius , AMYOT , Numa, 16
Durant le chemin , MONT. , I, 71
Durant, participe de durer, pris adverbialement ou prépositivement ; provenç. duran, durant ; espagn. et ital. durante.