DURABLE

Prononciation : du-ra-bl'
Nature : adj.

Capable de durer longtemps. Des monuments durables.
Non, non, elle a bien fait de m'être favorable, Voyant mon feu si grand et ma foi si durable , MALH. , V, 4
Don précieux, inestimable présent, si seulement la possession en avait été plus durable , BOSSUET , Duch. d'Orl.
Si quelque chose pouvait élever les hommes au-dessus de leur infirmité naturelle, si l'origine qui nous est commune souffrait quelque distinction solide et durable entre ceux que Dieu a formés de la même terre.... , BOSSUET , ib.
Ou que d'un beau trépas la mémoire durable.... , RAC. , Phèd. III, 5
Ô réveil plein d'horreur ! ô songe peu durable ! , RAC. , Athal. II, 9
Que de courtes joies, que de chagrins durables ! , MASS. , Or. fun. Profess. rel. Serm. 3
Si les calamités publiques sont si durables.... , MASS. , Confér. Excell. du sacerd.
Les penchants durables et comme ineffaçables du vice , MASS. , ib. Vocat. à l'état ecclésiast. 1
Je léguerai la France à ma race durable , LEMERC. , Frédég. et Bruneh. III, 5
XIe s.
Briés [bref] est cis secles, plus durable atendeiz , St Alexis, CX
XVe s.
Ce qui est fondé sur vertu est très durable, et en vient bien et joye , Bouciq. I, ch. 7
Provenç. et espagn. durable ; portug. duravel ; ital. durabile ; du latin durabilis, de durare, durer. DURABLE. Ajoutez : Durable à, qui dure jusqu'à.
Louis.... Se promet de vous rendre à toute votre gloire, De rétablir chez vous l'entière liberté, Mais ferme, mais durable à la postérité , CORN. , Lexique, éd. Marty-Laveaux.