DUPLICATA

Prononciation : du-pli-ka-ta
Nature : s. m.

Double d'un acte, d'une quittance, d'une dépêche. Expédier un acte en ou par duplicata.
Que les chambres du parlement s'assemblassent pour, en leur présence, y être fait ouverture du testament, et les duplicata du dit testament être envoyés à tous les parlements du royaume , SAINT-SIMON , 364, 52
On dépêcha un second courrier avec un duplicata , VOLT. , Russie, II, 1
Il fit quatre duplicata de cette lettre , VOLT. , Taureau, 5 Par extension et dans le style badin, représentation, image.
Jaloux de donner à ma belle Le duplicata de mes traits, je demande quel est l'Appelle Le plus connu pour ses portraits , DÉSAUGIERS , l'Atelier du peintre, chanson.
On ne voit pas pourquoi l'Académie, mettant un s dans des opéras, n'écrit pas aussi des duplicatas, des triplicatas. Plur. neutre de duplicatus, participe passif de duplicare, doubler (voy. DOUBLER). DUPLICATA. Ajoutez : 2On dit aussi au singulier un duplicatum.
Il [Leys] travaille assidûment, on le sait, à une oeuvre qui sera peut-être sa principale et dont les Anglais se sont assuré déjà un duplicatum en proportion réduite , BÜRGER , Salons de 1861 à 1868, t. II, p. 134