DU

Prononciation : du

Du, c'est-à-dire par le, avec le.
Qui n'apaisaient les dieux que du sang des mortels , RAC. , Andr. II, 2
C'est acheter la paix du sang d'un malheureux , RAC. , ib. II, 4
Tu lui parles du coeur, tu la cherches des yeux , RAC. , ib. IV, 5
Et notre dernier roi courbé du faix des ans , VOLT. , Zaïre, II, 1
XIe s.
À la grant feste St. Martin del peril , Ch. de Rol. X
XIIe s.
Et del mostier tous les huis desferma [ouvrit] , Ronc. p. 174
Ces [ceux-là] conduit Murgalez do regne [royaume] d'Alfanie , Sax. VII
Qu'à tous les biens dou mont [monde] [je] doie faillir , Couci, X
XIIIe s.
Dou duel [deuil] qui y fu fais ne convient il mie parler, car trop fu merveillement grant , VILLEH. , XXIII
Seigneur, ce dist Pepins, [il] n'i a fors du haster , Berte, III
Je n'ai de quoi do pain avoir , RUTEB. , 3
XVe s.
C'est dommage du gentilhomme, quand il est ainsi mort , FROISS. , I, I, 30
XVIe s.
J'en arracheray au moins du gemissement , MONT. , I, 5
Del, pour de le, écrit et sans doute prononcé suivant les temps et les lieux, dou, do, du. 1Ce qui est dû à quelqu'un. Demander son dû. Je ne réclame que mon dû.
Peut-être qu'il eut peur De perdre, outre son dû, le gré de sa louange , LA FONT. , Fabl. I, 14
Ah ! faute irréparable ! moi, domestique renvoyé, lui demander mon dû ! , P. L. COUR. , I, 145
2Fig. Ce à quoi on est obligé.
....vous avez fait le dû de votre office , CORN. , Suite du Ment. I, 4
Et qu'au dû de ma charge on ne me trouble en rien , MOL. , Tart. V, 4
Allons, monsieur, faites le dû de votre charge, et dressez-lui-moi son procès comme larron et comme suborneur , MOL. , l'Av. V, 3
XIVe s.
Quant le duc ot congié eü, Et au roi ot fait son deü, à son pays s'en va venir , Liv. du bon Jeh. 1698
XVIe s.
Comme le deub de vostre charge vous obligeoit , Lett. de Henri IV, 8 mars 1596, t. IV, p. 522
Dû 1.